Les instruments à vent

Les instruments à vent sont très anciens, les premiers remontent au Paléolithique aux environs de (-20000).
Découverts sur différents sites archéologiques européens, ces sifflets, et ces flûtes rudimentaires sont en 
os d'oiseaux ou de cervidés.
Avec l'apparition de la céramique, au Néolithique (-5000/-2500) puis au Chalcolithique (-2500/2300), l'usage des flûtes, des sifflets et des trompes 
en terre va se développer, mais l'utilisation de matériaux tels que l'os ainsi que les bois à coeur tendre comme le sureau vont permettre la fabrication sans grande difficulté d'instruments à vents.
Selon l'organologie, La syrinx  (flûte de Pan) qui va être utilisé par les Grecs, les Romains et les Gaulois est très ancien, son apparition est antérieur à L'âge du Bronze...

Les premiers chalumeaux a anches simples et doubles du Néolithique, ancêtres du hautbois et se jouant en double vont se développer durant l'Antiquité sous la forme de l'aulos grec puis de la tibia romaine qui deviendra sous l'époque impériale un instrument complexe avec des viroles jouant le rôle des clefs de nos instruments modernes.




  

  
A l'âge du Bronze (-2300/-800) puis à  l'âge du fer (-
800) de nouveaux instruments vont voir le jour ; les trompettes et les cors en métal, ils sont fabriqués à la cire perdue ou en tôle de bronze et sont les ancêtres directs de nos cuivres modernes.
Les lures nordiques ou les carnyx des Celtes en sont les plus belles représentations.


carnyx-ambiani.jpg
Carnyx: Les Ambiani                    

Enfin les instruments à anches comme les chalumeaux, les auloï grecs (tibiae, chez les Romains) vont évoluer jusqu'à la fin de l'Antiquité pour devenir
des instruments de facture complexe...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site